Quel objectif de progression se fixer en lecture rapide ?

lecture-rapide

La semaine dernière dans mon article «apprendre à lire pour lire pour apprendre », je vous présentais le thème de mon apprentissage du mois, en référence à mon grand défi. Je souhaite, en effet,  perfectionner ma lecture étant donné que l’aptitude à lire mieux et plus vite s’avère être d’une grande utilité pour apprendre.

Se fixer ses propres objectifs est primordial et ne doit pas se faire à la légère. En effet, des objectifs vont avoir un impact très important sur la motivation et les résultats que l’on va obtenir. Alors comment se fixer des objectifs ?

1) Se fixer un objectif motivant

Lire un volume d’Harry Potter en 47 minutes !

Non, ce n’est pas mon objectif, mais la performance d’Anne Jones, six fois championne du monde en lecture rapide, et qui, en 2007, dans une librairie londonienne a lu le dernier Harry Potter en 47 minutes et l’a résumé à quelques journalistes. Ce qui porte la vitesse de lecture à 4200 mots minutes (des adultes éduqués lisent en moyenne à une vitesse de 200 à 400 mots minutes).

Avant de me fixer un objectif, j’ai effectué un travail préparatoire et j’ai étudié d’un peu plus près les promesses des méthodes de lecture rapide.

 Que disent les méthodes ?

Généralement les promesses, en lecture rapide, tournent autour du doublement de la vitesse, pour les plus raisonnables, à 5 fois plus vite pour les plus ambitieuses. Mais qu’est-ce qui est réellement possible compte tenu des expériences et des études scientifiques sur le sujet ? Les promesses de la lecture rapide sont-elle trop belles pour être vraies ? Le seul moyen de le savoir, c’est d’essayer !

 2) Se fixer un objectif réaliste

À quelle vitesse lisent les très bons lecteurs ?

Comme nous l’avons vu, la vitesse de lecture d’un lecteur éduqué moyen se situe entre 200 et 400 mots par minute. Si vous lisez plus de 400 mots par minute avec un taux de compréhension d’au moins 80 % vous êtes un lecteur rapide !

La « rock star » des lecteur est aujourd’hui Anne Jones avec plus de 4000 mots par minutes ! Mais François Richeaudeau affirme avoir rencontré (ref : sur la lecture – p95)  2 lecteurs prodiges, un universitaire lisant à plus de 4800 mots par minute et un écrivain scientifique lisant à plus de 8300 mots par minutes !!!  Et pourquoi pas 30 000 mots par minute, avec Howard Berg ?

On pourra se référer au site thefastlearners.com pour connaître les 10 lecteurs considérés comme les plus rapides au monde

S’agit-il, ici de cas tout à fait particulier ?

 Des recherches scientifiques récentes indiquent que ces lecteurs prodigieux en savent déjà beaucoup sur le sujet ou contenus qu’ils lisent. Le rapport précise que sans ces prérequis, ils ne retiendraient pas grand-chose de leur lecture. D’autre part, ces études indiquent que les lecteurs très rapides font une lecture très sélective à la recherche des informations nouvelles. Cependant il est intéressant de noter que le règlement du record mondial de lecture rapide précise que le test doit être effectué sur un texte original jamais publié.

Alors quelle est la vitesse que l’on peut considérer comme atteignable, compte tenu des expériences, études scientifiques les plus récentes ? On peut toutefois préciser que la limite basse pour la première place du concours mondial est de 625 mots /minute.

3) Se fixer un objectif atteignable

Un mois d’entraînement pour tripler sa vitesse de lecture

François Richaudeau rapporte une expérience qu’il a faite avec un enfant de 10 ans :

Il propose à ce garçon, fasciné par sa bibliothèque de participer à une expérience. Il lui propose de choisir un livre et de l’entraîner à la lecture rapide. Si au terme de l’expérience, l’enfant double sa vitesse de lecture, le livre est à lui. Après 30 jours, à raison de 20 minutes par jour, l’enfant a triplé sa vitesse de lecture (sans négliger la compréhension, et sa vitesse atteint 500 mots par minutes (30 000 mots à l’heure).

Je me dis que si un enfant de 10 ans peut y arriver, alors c’est possible à raison d’un entraînement approprié. Je décide alors de construire ce graphique et de m’y atteler chaque jour.

4) Se fixer des objectifs de temps

Pour lire vite, il faut lire souvent !

Intégrons donc une bonne fois pour toutes, qu’il n’existe pas de méthode-miracle. Lorsque Tim Ferriss indique sa méthode « lire plus vite en 10 minutes », cela veut dire. qu’avec un entraînement quotidien de 10 minutes et une pratique de la lecture quotidienne, alors oui, il est possible d’améliorer sa vitesse et sa compréhension.

Il est donc très important de se fixer des objectifs en matière de temps à consacrer à la lecture. 1 heure par jour semble le minimum si l’on veut progresser.

Je vous indiquerai dans un prochain article quels sont les objectifs que je me suis fixé.

Et vous ? souhaitez-vous améliorer votre lecture ? Faites moi part de vos objectifs dans les commentaires ci-dessous. Et si vous avez aimé cet article, partagez autour de vous.

 

 Crédit photos : Jean Scheijen, Wynand van niekerk

Pour vous remercier de votre visite, vous êtes libre de recevoir mon guide, dites moi juste à quelle adresse je dois vous l'envoyer

 Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à mieux apprendre. Vous pouvez vous désabonner à tout instant


Note sur l’affiliation

Dans mes articles, il m’arrive de citer des livres, des produits ou services. Ces articles ne sont pas sponsorisés (je ne touche aucune rémunération directe pour les publier), mais les liens vers ces produits, notamment ceux vers Amazon sont affiliés, c’est-à-dire que je touche une petite commission sur ce que vous achetez, sans que cela augmente le prix que vous allez payer évidemment Ces commissions me permettent de vous offrir autant de contenu gratuitement, donc merci si vous passez par mes liens pour acheter ces produits et livres ! Je ne recommanderai jamais un service, un produit ou un livre que je n’estime pas sincèrement être un produit de qualité et que je ne recommanderai pas à ma famille.

5 thoughts on “Quel objectif de progression se fixer en lecture rapide ?

  1. Intéressant. Et une question me vient en finissant ton article : quel(s) livre(s) choisis-tu pour ton entraînement ? Est-ce qu’il s’agit déjà d’un livre « pour apprendre (autre chose) » ou un livre qui t’intéresse ou y a-t-il des livres plus adaptés que d’autres pour s’entrainer à cet exercice ?
    Et pour augmenter sa vitesse de lecture, que faut-il faire ? Je suppose que ça ne se « réduit » pas lire 1 h par jour… Hâte de lire les articles à venir ! 🙂

    1. Bonjour Emmanuelle,
      Merci pour ton commentaire. Personnellement j’ai choisi un livre qui traite d’un sujet que je souhaite apprendre. Actuellement, je lis « Le Personal MBA » . Ensuite, il y a des exercices qui consistent à réduire le nombre de fixation de l’oeil, le champ de vision de chaque fixation. J’ai choisi « La Méthode de lecture rapide » de François Richaudeau. Il faut faire des exercices et des « gammes ». 10 à 15 minutes par jour. J’aurai plus de choses à dire dans un prochain article.

  2. Mon objectif: doubler ma vitesse de lecture, puis pourquoi pas la tripler. L’objectif final est de pouvoir lire plus (j’ai des livres en attente de lecture) et bien sûr tout en comprenant et retenant ce que je lis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *